Steeper

Steeper has reached a turning point. Find out more here

patient stories

Nigel Ackland

Nigel a été employé comme fondeur de métaux précieux. Il y a environ cinq ans, il a été impliqué dans un accident du travail avec un mélangeur industriel. Cela a conduit à une lésion par écrasement grave et partielle de son avant-bras droit. Il a supporté durant six mois plusieurs opérations et des infections avant de se décider à subir une amputation de l’avant-bras. Malheureusement, en raison de l‘étendue de ses blessures, il a été incapable de retourner au travail depuis.

Nigel Ackland
Nigel Ackland play video

Après l’amputation, Nigel fut équipé d’une prothèse simple de vie sociale. Avec cet appareillage Nigel était incapable d’utiliser la main fonctionnellement et était tributaire, pour l’exécution des tâches de la vie quotidienne, de sa main gauche valide.

Le deuxième appareil de Nigel était équipé d’un crochet-pince mécanique. Un harnais relié à l’outil permettait à Nigel, par mouvement du haut du corps, d’ouvrir et de fermer le crochet-pince. Nigel trouvait cela gênant et pas très fonctionnel, il décida d’arrêter de le porter.

Plus tard, il a reçu une prothèse myoélectrique avec un terminal Greifer. Il a trouvé le Greifer beaucoup plus fonctionnel, mais a été déçu par son apparence esthétique car il ne ressemble pas à une main.

Dernièrement, Nigel a été équipé d’une main Bebionic v2. Il utilise maintenant la main Bebionic v2 quotidiennement et aime l’aspect et le mouvement réaliste. Il préfère la porter avec un gant transparent qui laisse apparaitre la main noire afin de ne pas la trouver trop réelle! Il profite des nombreuses préhensions disponibles et peut ainsi accomplir les tâches quotidiennes à deux mains comme conduire, dactylographier, faire du shopping et se laver les mains.

Nigel a commenté: «Avoir une main Bebionic est comme être un homme nouveau, psychologiquement je ne sais pas ce que je serais sans elle. Je peux tenir le téléphone, serrer des mains et laver ma main gauche normalement, des choses que je n’ai pas pu faire pendant cinq ans! Je peux de nouveau dactylographier avec deux doigts et je peux même faire un signe de la main, c’est ce que j’appelle la 15ème préhension, pas particulièrement fonctionnelle, mais l’avantage psychologique est immense! Dans l’ensemble, la main Bebionic a eu un grand impact sur ma vie, non seulement elle ressemble plus à une main humaine, mais elle fonctionne également plus comme une main humaine. “

« Back to Patient Stories

be informed... sign up to receive bebionic updates by email